Inédit : N° 1244 – Visages de voyages

Performance – mars 1981 – Galerie À La Limite – Dijon // avril 1981 – École des Beaux-Arts – Dijon.

 

Cinq cartes postales représentant un des clichés de la carte postale : un cou­cher de soleil (au dos de celles-ci le titre et le numéro de la série N° 1244 Visages de Voyages) et leurs cinq enveloppes. Un magnétophone (quatre textes sont pré-enregistrés sur la bande magnétique). Une paire de lunettes. Une paire de ciseaux, du scotch.

Sur l’un des murs faisant un angle, cinq enveloppes sont fixées les unes à côté des autres, à hauteur de mon visage. De quatre d’entre elles émergent, com­plètement puis de moins en moins au fur et à mesure que l’on s’approche de l’angle du mur, une carte postale représentant un coucher de soleil. La der­nière enveloppe est fermée. Un magnétophone est posé sur le sol face au mur. Près de lui se trouvent une paire de lunettes de soleil, de ciseaux et un rouleau de scotch.

Je mets le magnétophone en marche. On entend le bruit de la mer. Je chausse les lunettes de soleil et prends la carte postale qui émerge complètement de son enveloppe. Je la fixe sur le mur, face à moi, et reste un instant le visage collé à l’image. Le bruit de la mer fait place à une suite de textes courts, sem­blables aux formules de vacances que l’on écrit, ordinairement, au dos des cartes postales. Je sors la carte suivante de son enveloppe et la coupe en deux, approximativement au milieu, d’un côté le ciel, de l’autre la mer. Au mur, je les fixe l’une sous l’autre, en laissant un peu d’espace entre chacune d’elles et en les plaçant au bas de la première carte. Je me recule d’un pas, fais légèrement glisser les lunettes sur mon nez jusqu’à ce que le texte enregistré change de style. Il s’agit maintenant d’une suite d’expressions et de mots sélectionnés, comme découpés dans le texte précédent. Je saisis alors la carte suivante et la découpe cette fois-ci en trois parties (le ciel, la mer et le soleil) que je fixe en les écartant les unes des autres et en les plaçant au-dessous de la carte précé­dente. Je laisse encore un peu glisser les lunettes, recule de deux pas et re­garde l’image jusqu’à ce que le texte évolue à nouveau. Entre les adjectifs sy­nonymes de bonheur et les formules « toutes faites », surgissent les mots précis et désincarnés d’une description. Je m’empare de la dernière carte et la dé­coupe cette fois-ci en quatre morceaux : le ciel, la mer, le soleil et les rochers, que je fixe au mur en les écartant encore davantage les uns des autres et en les plaçant au-dessous de la carte précédente. Les lunettes sont à présent tout au bout de mon nez, je me recule alors de trois pas et regarde l’image jusqu’à ce que commence le dernier texte : une description austère et minutieuse qui s’avère être celle de la carte postale. Pour finir, je m’approche de la cinquième enveloppe, l’ouvre et en sors une carte postale en tout point identique aux quatre autres. Je la découpe, détaillant autant que possible chacun des élé­ments que l’on peut distinguer sur l’image : ciel, nuages, soleil, rochers, mer, reflets du soleil, dix huit flamants rose, signature du photographe,… et les fixe très espacés les uns des autres sur tout le mur. Je retire les lunettes de soleil, recule, recule, recule et sors.

 

SOUVENIR DE VOYAGES

Un petit souvenir de voyage, c’est vraiment bien organisé, là-haut sur la mon­tagne, profitons bien de nos vacances exotiques, arrivés à bon port, tout est très beau, cette image d’un visage qui me ramène au tien, le bonjour à toute la famille, un bien joli petit coin, des couchers de soleil, l’eau est bonne, comment dire en deux mots, baisers d’ailleurs, le décor est splendide, tout le monde est bronzé, ambiance sympa, temps superbe, souvenir ensoleillé, les oiseaux, les poissons, les couleurs, la lumière, grosses bises de maman, indescriptible, 35° à l’ombre, beau séjour, les monos sont super, un petit chalet très confortable, une vue magnifique, des plages de rêves, le repos assuré, vraiment sauvage, comme à la télé, paradisiaque, une grande excursion, la carte montre bien, le pique-nique devant la cascade, on domine tout, la mer d’un bleu, la végétation d’un vert, le sable d’un blanc, des grandes parties de boules, inoubliable, paysage dépaysant, bisous du camping, souvenir amical, souvenir de voyages,

 

VISAGES DE VOYAGES

Souvenir de voyages – bien organisé – profitons bien – vacances – vacances – vacances exotiques – bien arrivés – tout – très beau – beau – image – bonjour -toute la famille – joli petit coin – coucher de soleil – baisers d’ailleurs  – décor – splendide – bronzés – ambiance sympa – temps superbe – souvenir – souvenir ensoleillé – oiseaux – poissons – couleurs – lumière – grosses bises – indescriptible – 35° – séjour – super – petit chalet – vue magnifique – plages – rêves – repos – sauvage – télé – paradisiaque – excursion – carte – pique-nique – cascade – mer bleue – sable blanc – inoubliable – paysage – dépaysant – camping – souvenir amical – souvenir – souvenir – souvenir de voyages – souvenir de voy

 

 

N° 1244 VISAGES DE VOYAGES

Souvenir de voyages – bien organisé – profitons bien – vacances – vacances – en haut et à droite – vacances exotiques – bien arrivés – tout – très beau – beau – image– 3 cm de largeur sur 11,7 cm – bonjour – toute la famille – joli petit coin –  rond jaune dans sa partie supérieure – coucher de soleil – baisers d’ailleurs – décor – progressivement jusqu’à devenir d’un gris – splendide – bronzé – ambiance sympa – temps superbe – souvenir – souvenir ensoleillé –  mais de 1 cm de large d’un brun presque – oiseaux – poissons – couleurs – lumière – 41 petits traits gris verticaux  de 2 mm de – grosses bises – indescriptible – 17 petites taches de couleurs et de proportions égales. A la limite – 35° – séjour – super – petit chalet – vue magnifique – plages – rêves – repos – sauvage – télé – le coin de l’image de la partie gauche – paradisiaque – excursion – carte – pique-nique – cascade – mer bleue – sable blanc – inoubliable – paysage –  chauds que la bande précédente, mais se différencie par son aspect lisse ainsi que par – dépaysant – situé dans le prolongement exact du rond blanc . Marquant la limite de ce trapèze par une suite – camping – souvenir amical – souvenir – sillon brun clair le traverse en son milieu et croise, dans le coin droit de l’image – souvenir – un mince filet blanc bouclé – souvenir de voyages – souligné, d’une longueur de 3 cm et de 1/2 mm d’épaisseur.

N° 1244 VISAGES DE VOYAGES
– Société Éditions de France – Reproduction interdite – 40260 Castets – Lyoncolor.

En haut et à droite de l’image, on peut voir un rond blanc de 1 cm de diamètre auréolé de jaune légèrement dilué dans une nappe orange de 3 cm de largeur sur 11,7 cm de longueur. Une forme étirée mouchetée d’orange de différentes intensités cerne le rond jaune dans sa partie supérieure et s’évase vers la gauche. Cette nappe orange de 3 cm de large sur 11,7 de long, soit presque toute la longueur de l’image, se teinte progressivement jusqu’à devenir d’un gris velouté sur lequel se découpe une étroite déchirure de la même longueur mais de 1 cm de large, d’un brun presque noir. Au-dessous se trouve une bande de couleur grise tachetée d’orange dont la hauteur est d’environ 2 cm de chaque côté. Dans la partie supérieure, on distingue 41 petits traits gris verticaux de 2 mm de hauteur, supportant 17 petites taches de couleurs de proportions égales. À la limite de cette figure, s’étire un trapèze de 2,8 cm de hauteur, comprenant le coin de l’image de la partie gauche et s’amincissant vers la droite jusqu’à 4 mm. Il conserve la même gamme de tons chauds que la bande précédente, mais se différencie par son aspect lisse, ainsi que par cette tache rectangulaire de 1,5 cm de hauteur sur 1 cm d’épaisseur, jaune dorée, située dans le prolongement exact du rond blanc. Marquant la limite de ce trapèze par une suite de hachures brunes presque noires, s’allonge un deuxième trapèze comprenant le coin de l’image de la partie droite qui s’affine jusqu’à ne plus faire que 3 mm de largeur et se termine à 1 cm du bord de la partie gauche. Un sillon brun clair le traverse en son milieu et croise, dans le coin droit de l’image, un mince filet blanc bouclé et souligné d’une longueur de 3 cm et de 1/2 mm d’épaisseur.

Texte © Isabelle Lartault – Photos © DR & Lucien Clergue

À VOIR ÉGALEMENT

Isabelle Lartault
Entretien avec Isabelle Lartault
Vidéo : Reprises avec variations

 

Tags : , , , , ,

Laisser un commentaire