Jean-Joseph Goux

Goux-Bio-Image

 

Jean-Joseph Goux est philosophe. Il enseigne depuis plus de deux décennies à l’Université Rice de Houston avec la chaire Favrot. Il est l’auteur de nombreux ouvrages, dont Économie et symbolique (Seuil, 1973), Les Iconoclastes (Seuil, 1978), Les Monnayeurs du langage (Galilée, 1984), Œdipe philosophe (Aubier, 1990), Frivolité de la valeur, essai sur l’imaginaire du capitalisme (Blusson, 2000), Renversements (Éditions Des Femmes, 2009), L’Art et l’argent (Blusson, 2011), Le Trésor perdu de la finance folle (Blusson, 2013), Fractures du temps (Éditions Des Femmes, 2014). Il poursuit depuis les années soixante, durant lesquelles il fut proche du groupe Tel Quel, une œuvre inclassable, transdisciplinaire, qui s’attache à explorer les liens souterrains mais étroits, entre le champ de l’économie et le champ du symbolique. Son apport aux théories féministes ainsi qu’au post-structuralisme est considérable.

À voir également

Entretien avec Jean-Joseph Goux
Vidéo : Au-delà du spectacle
eBooks : La Valeur sans images & Téléscripteur William Burroughs

Actualité de Jean-Joseph Goux sur D-Fiction

« Les chimpanzés fictifs », préface de Xavier Boissel à Télescripteur William Burroughs, proposée en lecture gracieuse

 

 

Tags : , , , , ,

Laisser un commentaire