Laboratoire Rétro-prospectif

L’air de rien, le « shadow cabinet » prenait de l’ampleur et se métamorphosait en véritable laboratoire. Chaque groupe s’y exprimait et tentait d’y mettre son étiquette, Cellule De Crise, Laboratoire d’Ingénierie d’IDées, Polygon Project, Mesopolis Lab, etc. ; cela avait le mérite d’assurer une véritable diversité cognitive apparemment très fertile. La communauté de pairs investis dans le processus de recherche collaborative avait maintenant décidé de remettre la main sur les archives disponibles. L’exemple de la Mesopolis laissait croire qu’il y avait des idées intéressantes à faire remonter à la surface. Il était l’heure de se reconnecter au passé, de s’inspirer d’autres histoires, pour enfin former la gouvernance de l’univers des images et se projeter dans le futur. En s’y plongeant, les fellows retrouvaient tout un historique de recherches et d’expérimentations. Personne ne disait rien mais, étant donné la quantité d’information, on pouvait se demander quel jeu avait joué la CDC à cultiver une ambiance de chaos et une attitude si écervelée toutes ces dernières années. Soit elle n’était pas au courant de ces dossiers comme elle en donnait les apparences, et on pouvait suspecter d’autres groupuscules, les Conteurs peut-être, d’avoir développé un laboratoire parallèle, soit elle avait très bien caché son jeu. On pouvait maintenant tout à fait imaginer qu’elle était une structure écran masquant de nombreuses ramifications d’intelligence. Le doute pointait encore une fois son nez, donnant tout son piment à l’investigation (Adam pour sa part, était presque rassuré tant il espérait y voir enfin peu plus clair dans sa/la data-sphère). Toutes les informations n’étaient pas lisibles, mais l’idée était de commencer à faire une sorte de mood-board avec les éléments qui semblaient avoir de la valeur.

Hippie Land (cas Christiania)
Éléments du dossier : série d’images « Patchworks », une carte, plusieurs textes.

 

 

Quelques extraits : « Chaque problème doit être réglé par consensus et à l’unanimité. Il n’y a pas de parti politique ni de loi mais uniquement un ensemble de « meeting » au cours desquels sont traitées certaines questions. » ; « zone d’expérimentation sociale » ; « La situation reste ambiguë » ; « l’incroyable activisme social dont les Christianites ont fait preuve jusqu’alors perd de sa force et va petit à petit se transformer en une activité plus folklorique que réellement politique puisque leur cause est maintenant quasiment avalisée… » ; « Le modèle conceptuel vers lequel converge ce processus est celui du parc à thème ».

Mindscape (cas Shanghaï World Expo)
Éléments du dossier : Image « Exposition Universelle, le bureau de la Présidente», « Eclipse », « Mindscape ».

 

 

Quelques mots-clés du diagrammes : Urban Identity Theme Parks, Global Knowledge Center, World Alternative Parks,City Lab 1 : Urban Shapes and Styles, Citylab 2 : Urban core structures.

Adam s’étonnait d’entendre parler de villes qu’il s’était justement remis en mémoire, à croire que cette République des Images était bien plus connectée à la Terre qu’elle ne l’admettait.

Futur(s) #12
Éléments du dossier : très nombreuses images d’origine virtuelle, texte non-accessible. Quelques mots-clés décryptés : Chaoism, Extravaganza, Rétro-mania, Compositionnisme, Hyper-narration, Exit, Dystopie, Sociétés secrètes. Dans le lab, tout le monde hurlait au scandale ; comment était-il possible que des images alien soient déjà dans la place ? Apparemment elles étaient là bien avant l’arrivée d’Adam, ses dirty pix et autre sampling online qui avait fait frémir la communauté de l’univers des images Piims ! Apparemment, on était très très loin de la réalité, comme si la Cellule de Crise avait maintenu un cadre d’observation et même d’existence beaucoup trop restreint. Il y avait urgence à faire voler tout ça en éclat.

New Eldorado (cas Géorgie, Californie)
Éléments du dossier : textes « Playground », images, diagrammes « Grand Tour », « K-Schism », « Constellation »

 

 

 

Quelques extraits du texte :
« Le projet présenté et qui avait créé une onde de choc dans le village de Garikula (Géorgie), s’appelait New Eldorado. Il proposait un nouvel éclairage sur l’unité de production agricole traditionnelle en Géorgie : une maison, un jardin fleuri, quelques animaux, un verger, une ruche, quelques pieds de vigne, what else ?! La crise environnementale globale ayant remis à l’ordre du jour la production locale et les circuits courts, ce modèle n’était-il pas optimal ? Évidemment, la cellule familiale traditionnellement associée à ce schéma, avait, elle, volé en éclat, et la bande de Dorade n’avait pas manqué d’inviter sa famille recomposée, bariolée, déjantée, dans un esprit ghost-hippie très New Eldorado, où même les fantômes de la maison se mettaient à danser avec les arbres et les vignes folles… « Enlace-moi ! »… Une vraie expérience… »

« Mais le Green Lelo, sous couvert d’une action artistique, ludique et écologique, se double d’une dimension politique très finement amenée dans un pays où la gouvernance, certes officiellement démocratique, n’est pas des plus transparente… »

«  Le processus de formation des équipes au sein du village, le choix des parcours, des points de rencontres, etc. avaient requis toute une logistique avec des relais à différents points du village, consolidé d’un espace online, où chacun pouvait prendre l’initiative de monter une équipe, d’entrer dans le jeu et de défendre des couleurs. »

Les Conteurs reconnaissaient que ces textes étaient très proches de ce qu’ils entendaient par Design Fiction mais, comme tous les autres partis politiques de l’univers Piims, ils affirmaient qu’ils n’étaient pas les auteurs de ces documents. Étant donné la quantité de matière qui remontait à la surface, il était bien évident qu’ils ne pouvaient revendiquer une telle production digne d’un véritable complot. Les Maîtres-figures étaient tout autant embarrassés à la vue de tous ces diagrammes.

Futur(s) #13
Éléments du dossier : très nombreuses images d’origine virtuelle, texte non-accessible. Quelques mots-clés décryptés : Révolution alternative, Culture expérimentale, Force du nombre, Goût du challenge, Économie collaborative

CBAR/Comite de Base de ARtistica (cas Montevideo Expérimental)
Éléments du dossier : textes, banque d’images
Mots-clés : Faire le futur avec Art, Réaction en chaîne, Urban fabric, Narration-action, Imaginaires urbains hybrides, Zone orbitale.

 

 

Futur(s) #14 et #15
Éléments du dossier : très nombreuses images d’origine virtuelle, textes non-accessibles. Quelques mots-clés décryptés : Empire des Images, Culture Snap, Écologie de l’attention, Trouble existentiel, Performance de soi, Identité multi-facette, Société créative, Vivre-Ensemble, Design démocratique, etc.

Grand Paris Futur Lab
Élément du dossier : Image « Mur d’Inspiration », « Fluctuat Nec Mergitur », « RTP / Réseau Téléportation Parisien », « CosmoParis », « Paris s’épaissit », « Hologramme, androïde, machine »

 

 

Futur(s) #16, #17

Éléments du dossier : images d’origine virtuelle, textes non-accessibles. Quelques mots-clés décryptés : Intériorité, Grotte, Paysage mental, Multivers, Opération fascination, Cosmisme, Intelligence Artificielle, etc. Tout ceci faisait tant écho aux conciliabules mental de Adam et pictural de la CDC que tout le monde en restait bouche-bée. Et quand le dernier dossier était sorti, un simple texte parfaitement lisible et portant le titre de Paris Ars Universalis, on avait frôlé l’évanouissement général. L’affaire se présentait comme un scénario-fiction sur le futur du Grand Paris, mais le nombre de coïncidences plongeait toute la communauté dans un état de sidération. Très mal à l’aise, l’équipe de recherche essayait d’identifier des séquences parmi les chapitres :

Open Polygon (OP) : « Quoiqu’il en soit, c’était l’heure du grand jeu de Mash-up urbain ! » ; « le quatrième palier de discussion de l’OP porterait sur le drame des datas et des images »

Paris Galaxies Action Shooting Lab : « il avait écrit un morceau à partir d’une série de clichés pris par le collectif de danseurs qui avaient inventé une chorégraphie d’action shooting dite du « stroboscope ». Autres références citées : Future Brown, William Burrough, Mille et une nuits du Grand Paris.

Adam se disait qu’il y avait déjà assisté, qu’il était peut-être même un protagoniste de ces performances urbaines lorsqu’il avait improvisé sa chorégraphie stroboscopique et produit ses dirty pix. Était-ce de lui dont on parlait !? Il se souvenait avoir pensé au Future Brown auquel le récit faisait justement référence.

Mouvement du RA : «  Les algorithmes et leurs infinis calculs de probabilités permettaient de tester toutes les hypothèses de pensée et de les traduire numériquement selon différents partis pris. À chacun ensuite d’y placer sa confiance ou sa croyance

Life-Style Digital Existence (LSDE) : « les experts de la psyché explorait d’autres formes de guidance capable de mieux intégrer la dimension technologique de l’existence. » ; « … de fait, la personne, la société, mais aussi le temps et l’espace ne voulaient plus tout à fait dire la même chose, de même que les notions de frontière, d’espace intérieur ou d’immatérialité. »

Bulle Spéculative : « …venaient apparemment tester leurs idées de Green Global Gouvernances dans la Bulle » ; «… lui est apparue l’idée non seulement d’une République des images, mais aussi de plusieurs courants qui la composaient selon différentes dimensions, temporalités et textures sensorielles. Tout son corps était mobilisé dans l’expérience, navigant dans les voiles, les voiles des images de l’atmosphère de la Bulle. C’était comme si les images lui parlaient tout d’un coup, comme si les images s’exprimaient en différentes langues ou musicalités. Certaines parlaient distinctement, semblaient claires dans leurs sentiments, d’autres racontaient n’importe quoi, des histoires à dormir debout, ou faisaient des bruits répétitifs comme des onomatopées ou des bribes de musique. » ; « La Bulle disait : « Toi qui es là et qui sembles si perdue, tu ne me vois pas, mais je voudrais que tu saches que je suis là, que je veille sur toi, que je pense à toi chaque jour et de tout mon coeur, que tu es un être unique, d’une valeur inestimable, et que je t’aime. Quand tu te sens seule, désarmée ou aliénée, n’oublie pas que tu es connectée à l’univers, que l’univers est en toi pour te réchauffer de toute sa puissance. N’oublie pas de penser à moi et tu te souviendras que je pense à toi à chaque instant et que cette pensée te donnera le souffle dont tu auras besoin, sans qu’aucune limite ne soit jamais ».

Il y avait trop, vraiment beaucoup trop de signes dans cette prose, et même des phrases vraiment explicites, et la sélection d’extraits n’était qu’un échantillonnage restreint. Tout le monde se sentait pris au piège d’une incroyable Machination comme si tout ce qui venait de se passer avait déjà été écrit, comme s’ils faisaient tous parti d’un programme stratégique planifié par on ne savait qui. Était-ce Adam qui avait tout manigancé ? Demandaient les Détectives. Mais toute cette histoire semblait bien trop sophistiquée, et ses réactions ou étonnements avaient quand même l’air sincère. Ce n’était pas possible qu’il ait été la main invisible tirant tous les fils de cette affaire, enchevêtrés parmi les mailles et les calques de ce qui s’avérait bel et bien un multivers. Et qui était cette Bulle, cette voix enjôleuse de Shéhérazade qui nous prenait tout d’un coup par les sentiments, nous mettait la larme à l’œil en nous tripatouillant de l’intérieur ?

Autre piste, on imaginait que ce soit les Conteurs qui aient été aux commandes mais ils ne disaient mot, visiblement dépassés par la situation. Les Maîtres-figures et les Négarchitectes n’y comprenaient rien également. Les Photo-généticiens confirmait l’intuition d’un méta-programme mais c’était trop intelligent pour eux dans l’immédiat. On était vraiment au point mort. Il fallait sérieusement réfléchir clamait la CDC, dans un dernier sursaut de lucidité, au bord de la crise de nerf. Une prise de conscience généralisée devenait urgente.

Pour sa part Adam se demandait qui était tous ces organismes en pleine négociation stratégique dans sa tête ; ça n’avait plus du tout l’air d’être de la fiction. Il avait l’impression d’être le personnage s’exprimant dans ce récit.

Lui qui croyait rêver en plein jour, il se sentait complètement spaced out, comme une pauvre marionnette délaissée de sa main vivante, presque inanimée.

Texte & Illustrations © Raphaële Bidault-Waddington
Pour lire les autres textes du workshop “Machination”, c’est ici.

Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire




Copyright © D-Fiction