2646

« Il cherche le coffret. Non pas : un coffret, comme il saurait y en avoir cent, mais le [je souligne] coffret, tel une fois encore qu’il apparut en rêve, et d’une contenance quant à laquelle rien ne se sait » : 12e épisode du workshop POUR UN AUTRE CAHIER de DENIS FERDINANDE.

Corps à corps

« Se battre avec lassitude / Ou avec envie / Suivant l’énergie à disposition » : 3e épisode du workshop ESPACES HOSPITALIERS de LAURENCE DE LA FUENTE.

Les citrons de Heem

« Faut-il en croire ses yeux, car devant eux, ébahis, au cœur même du citron, nous voyons… nous voyons… mais que voit-on au juste ? » : 8e épisode du workshop PARISLIKE AGAIN d’ALESSANDRO MERCURI.

Les contes à rire

Que dit le proverbe ? « Femme au balcon, homme au tison »… : 6e et dernier épisode du workshop DEUX MARQUIS PROVENÇAUX de MARIE-PAULE FARINA.

AutoAuschwitz

« Nous étions amples, confus, blêmes, immenses, nous vautrant comme des porcs dans la boue des peurs. » : un texte du brésilien FELIPE FRANCO MUNHOZ qui nous revient en ces temps de résurgence sombre, traduit en français par STÉPHANE CHAO.

[carnets de murs]

In Progress // Making-of // 1 novembre 2018

À l’occasion de la publication de son nouveau livre, [CARNETS DE MURS] (Lanskine, 2018), EMMANUÈLE JAWAD nous en donne ici le making-of.

Fin et ce qui s’ensuit

« Le nom se perdra, Confusion, dans la confusion même, ce que ne savent pas les plaques. » : 11e épisode du workshop POUR UN AUTRE CAHIER de DENIS FERDINANDE.

L’Au-delà en streaming

Encore à la fin du 16e siècle, Hamlet lors du fameux épisode où il contemple ce qui reste du pauvre Yorick, jadis si drôle et vivant, n’en conçoit pas une peur « moderne » de la mortalité reconnue comme définitive… : 7e épisode du workshop LES STATUTS DE K. de FRÉDÉRIC MOULIN.

Systole / Diastole

« Il y aussi des petites mains qui envoient les signaux électriques » : 2e épisode du workshop ESPACES HOSPITALIERS de LAURENCE DE LA FUENTE.

Les poudres de Perlimpinpin

Dans ce pays romanesque « il n’est pas plus extraordinaire de manger un homme qu’un poulet », « un boudin de sang de pucelle » qu’un « pâté aux couilles » et comment en serait-il autrement quand on peut s’inviter sans danger à la table d’un Minski, un ogre en perpétuelle érection et à « l’outil » si gigantesque qu’il tue tout ce qu’il fout et mange tout ce qu’il tue ? : 5e épisode du workshop DEUX MARQUIS PROVENÇAUX de MARIE-PAULE FARINA.