CAROLINE HOCTAN vit entre l’Ancien et le Nouveau Monde. Elle a collaboré à différentes revues et publié plusieurs ouvrages dont deux romans – Le Dernier Degré de l’Attachement (Denoël, 2004) et Dans l’existence de cette vie-là (Fayard, 2016) – qui ont l’ambition d’appliquer la notion de « neutre » théorisée par Roland Barthes aux personnages autant qu’aux lieux tout en révélant dans le cas de la voix narrative – et sans doute pour la première fois dans la fiction française – un « je » dont l’identité n’est jamais détectable et peut être autant féminine que masculine, à la manière où Monique Wittig invitait à « construire une idée du neutre qui échapperait au sexuel ».
//
http://fr.wikipedia.org/wiki/Caroline_Hoctan
//
Caroline Hoctan lives between the Old and New World. She has contributed to various magazines and published several books including two novels – The Last Degree of Attachment (Denoël, 2004) and In the existence of this life (Fayard, 2016) – who have the ambition to apply the notion of “neutral” theorized by Roland Barthes as the places the characters while revealing in the case of the narrative voice – and probably for the first time in French fiction – an “I” whose identity is not detectable and can be as feminine as masculine, the way in which Monique Wittig invited to “build an idea of neutral beyond the reach sexual”.

Copyright © D-Fiction