Découvertes // Discoveries

In Progress // Textes & Contextes // 25 octobre 2013

150 ans après l’abolition de l’esclavage aux États-Unis, l’expérience afro-américaine demeure reléguée aux marges de l’Histoire. Comment et pourquoi la culture dominante poursuit-elle le blanchiment du passé, sa révision dans le but d’exclure les noirs du récit historique et de nier les racines africaines de la république ? Pour répondre à ces questions, le journaliste BRIAN PALMER et l’éditrice ERIN HOLLAWAY PALMER, sa femme, ont déménagé en Virginie – dans l’une des 13 premières colonies anglaises, siège de la Capitale de la Confédération pendant la Guerre Civile, un lieu avec lequel Brian entretient des liens personnels profonds – afin d’y réaliser un documentaire éclairant quelques pans d’une histoire occultée.
//
One hundred and fifty years after the abolition of slavery in the United States, the African American experience is still consigned to the margins of American history. How and why does the dominant culture continue to whitewash the past, revising the historical narrative to exclude black people and deny the dark roots of the republic? Journalist BRIAN PALMER and his wife, ERIN HOLLAWAY PALMER, an editor, moved to Virginia – one of the original 13 English colonies, the capital of the Confederacy during the Civil War, and a place with deep personal connections for Brian – to make a documentary that brings some of this history to light.

Mark Featherstone

Mark Featherstone // 15 janvier 2012

MARK FEATHERSTONE est notre invité à l’occasion de la publication de son « journal de travail » sur le thème de l’émeute, en exclusivité sur D-Fiction.

Vidéo : Vivre dans les ruines d’Utopie

MARK FEATHERSTONE évoque son existence sur les ruines de l’utopie capitaliste sous la caméra scrutatrice d’ISABELLE ROZENBAUM.