Les braves soutiens de la bonne cause

« Le vice et la vertu, la pureté et l’impureté, c’est toujours la même histoire, la même lutte du bien et du mal, des bons et des mauvais anges, et dans cette lutte, c’est toujours l’ange, le bon ange qui manie le glaive, et c’est toujours les grandes têtes comiques de la littérature qui dénoncent et rient de cette farce… » : 4e épisode du workshop DEUX MARQUIS PROVENÇAUX de MARIE-PAULE FARINA.

Sade : un homme qui dévore les plus secrètes pensées des tyrans

« C’est pour nous femmes, toujours exclues des champs de la guerre et de la politique et lectrices de romans, que Sade a préparé ses poudres et ses tréteaux grotesques, c’est une femme, Juliette, dont il devient le biographe, et c’est à une femme qu’il confiera en 1783 ce projet de vengeance qu’il ne pourra réaliser que dix ans plus tard. » : 1er épisode du workshop DEUX MARQUIS PROVENÇAUX de MARIE-PAULE FARINA.

Femmes : Lisez Sade de toute urgence !

Femmes, lisez Sade de toute urgence ! Un homme tendre qui fait, le sourire aux lèvres, l’apologie du vice, ça libère dans un éclat de rire des hommes noirs qui, le couteau à la main, font l’apologie de la vertu. Quelle douce et nécessaire thérapie de la naïveté féminine ! : MARIE-PAULE FARINA nous présente le making-of de ses deux ouvrages indispensables sur Sade : SADE ET SES FEMMES et COMPRENDRE SADE.

Entretien avec Jean-Joseph Goux

De mai 68 à la crise financière de septembre 2008, du phallogocentrisme au post-féminisme, de l’économie gérée à la finance folle, de l’argent matériel aux investissements volatiles, JEAN-JOSEPH GOUX tente de mettre au jour, dans cet entretien, les intrications entre économie politique (capital, monnaie, bourse des valeurs) et productions symboliques (littérature, arts plastiques) en apportant de féconds éclairages sur cette crise que nous traversons aujourd’hui. Rencontre avec un des représentants le plus méconnus mais des plus passionnants de la « French Theory ».