Le repas

Tirée de son ouvrage DIABOLO (Edufal, 2011) primé au Brésil, cette nouvelle de l’auteur brésilien NILTON RESENDE déjà traduite en espagnol, nous est aujourd’hui proposée en français par STÉPHANE CHAO.

Entre les lignes, l’historien se dévoile

« L’historien sait sans doute qu’il va falloir mourir. On le sait toujours au moins en théorie. L’historien se confie. En acceptant ainsi de devenir un personnage, l’historien abdique à demi le tour de passe-passe qui le plaçait hors du temps ». : 4e épisode du workshop LES STATUTS DE K. de FRÉDÉRIC MOULIN.

Shadow Cabinet

« Maintenant qu’il se penchait sur le cas de Paris, et même était en train de tomber dans la galaxie Grand-parisienne, il savait bien que la photographie n’était pas le moyen de les documenter, mais bien plus de les emporter dans la fiction. » : 6e épisode du Workshop MACHINATION, sur le Grand Paris, de RAPHAËLE BIDAULT-WADDINGTON.

Une combinaison

« À moins qu’elle n’échoue, simplement échouer, en tant que possible question, qui demeurera pour toujours sans réponse. » : 8e épisode du workshop POUR UN AUTRE CAHIER de DENIS FERDINANDE.

Le Noël de l’historien

« Cujus regio, ejus religio – Tel prince, telle religion » : 3e épisode du workshop LES STATUTS DE K. de FRÉDÉRIC MOULIN.

Bulle spéculative

Toujours immergé dans son état de rêverie éveillé, Adam avait l’impression de visiter son espace intérieur, son paysage neuronal, son vortex cognitif aurait dit Maurice G. Dantec, dont il avait découvert récemment les écrits complétement dingues : 5e épisode du Workshop MACHINATION, sur le Grand Paris, de RAPHAËLE BIDAULT-WADDINGTON.

Aran : intercalaire // Aran : Spacer

In Progress // Textes & Contextes // 2 octobre 2017

En la mémoire de PHILIPPE RAHMY, un homme exceptionnel et qui nous manque déjà, un des textes qu’il avait publiés en 2013 sur D-Fiction…

Secrète défense

Qui dit roman, dit fiction. Était-ce donc une fiction ? Et si oui, cela signifiait-il que j’étais innocent ? : 7e épisode du workshop PARISLIKE AGAIN d’ALESSANDRO MERCURI.

Le bain de V.

In Progress // Virginie Foloppe-En passant // 20 septembre 2017

VIRGINIE FOLOPPE, à la suite de Pierre Klossowski avec « Le Bain de Diane », repense l’érotisme de la chair ouverte : plongée sur le corps dénudé et qui s’offre au regard dans l’effacement même de sa couleur et de sa forme, vertige de l’acte même… : 4e épisode de son workshop EN PASSANT.

La lettre, elle notamment, et longtemps encore

« La suite est telle : quelle qu’elle soit [sic], parmi tant de ruelles en écheveau et d’une sortie introuvable, il voudrait appeler à l’aide, mais personne, il sait, avec de surcroît la difficulté d’un parcours sans lueur d’aucune sorte si la nuit tombe, et elle tombe. » : 7e épisode du workshop POUR UN AUTRE CAHIER de DENIS FERDINANDE.