Dans la pureté du sacrilège

Tirés de son ouvrage NA PUREZA DO SACRILEGIO (Ateliê Editorial, 2000) ces trois poèmes de l’auteur brésilien CARLOS CARDOSO sont traduits en français par STÉPHANE CHAO.

Les braves soutiens de la bonne cause

« Le vice et la vertu, la pureté et l’impureté, c’est toujours la même histoire, la même lutte du bien et du mal, des bons et des mauvais anges, et dans cette lutte, c’est toujours l’ange, le bon ange qui manie le glaive, et c’est toujours les grandes têtes comiques de la littérature qui dénoncent et rient de cette farce… » : 4e épisode du workshop DEUX MARQUIS PROVENÇAUX de MARIE-PAULE FARINA.

«  »

« Et s’il n’est rien, pas le moindre objet qui puisse en tenir lieu, et si ce rien ne signe pas l’arrêt de mort sur l’instant du livre, il y aura toujours sa possible poursuite fût-ce dans le délitement même… » : 10e épisode du workshop POUR UN AUTRE CAHIER de DENIS FERDINANDE.

Irish bards & U.S. showrunners

« Nous nous sommes donc rendus à l’Historial du Roi Edward Bruce, sur le site de Faughart, dans le comté irlandais de Louth, un couvent médiéval du 11e siècle entièrement rebâti et réaménagé dans la vaste entrée duquel un panneau annonce la couleur » : 5e épisode du workshop LES STATUTS DE K. de FRÉDÉRIC MOULIN.

J’allais oublier…

« J’allais oublier — ce qui ne s’oublie pas : Nighthawks, il se peut que je sois doublé dans le feu de l’écriture si celle-ci s’ébruite… » : 9e épisode du workshop POUR UN AUTRE CAHIER de DENIS FERDINANDE.

Laboratoire Rétro-prospectif

Et quand le dernier dossier était sorti, un simple texte parfaitement lisible et portant le titre de « Paris Ars Universalis », on avait frôlé l’évanouissement général : 7e épisode du Workshop MACHINATION, sur le Grand Paris, de RAPHAËLE BIDAULT-WADDINGTON.

Intimité

Cette vidéo de VIRGINIE FOLOPPE rend hommage à Camille Claudel en s’inspirant de sa sculpture du même nom, appelée également « Profonde pensée » : 6e épisode de son workshop EN PASSANT.

Sade : un homme qui dévore les plus secrètes pensées des tyrans

« C’est pour nous femmes, toujours exclues des champs de la guerre et de la politique et lectrices de romans, que Sade a préparé ses poudres et ses tréteaux grotesques, c’est une femme, Juliette, dont il devient le biographe, et c’est à une femme qu’il confiera en 1783 ce projet de vengeance qu’il ne pourra réaliser que dix ans plus tard. » : 1er épisode du workshop DEUX MARQUIS PROVENÇAUX de MARIE-PAULE FARINA.

Le repas

Tirée de son ouvrage DIABOLO (Edufal, 2011) primé au Brésil, cette nouvelle de l’auteur brésilien NILTON RESENDE déjà traduite en espagnol, nous est aujourd’hui proposée en français par STÉPHANE CHAO.

Entre les lignes, l’historien se dévoile

« L’historien sait sans doute qu’il va falloir mourir. On le sait toujours au moins en théorie. L’historien se confie. En acceptant ainsi de devenir un personnage, l’historien abdique à demi le tour de passe-passe qui le plaçait hors du temps ». : 4e épisode du workshop LES STATUTS DE K. de FRÉDÉRIC MOULIN.