Le Peuple est un arbre dont on cache la forêt

In Progress // Making-of // 4 février 2016

À l’occasion de la publication de son nouveau roman, FABRICATION DE LA GUERRE CIVILE (Le Seuil, 2016), CHARLES ROBINSON nous en livre ici le making-of.

Somnambule

Version plastique // 29 mars 2014

Un homme se lève et marche. Il se met également à écrire. Pourtant, il fait nuit et il dort profondément : une ANTI-AUFKLÄRUNG EXPERIENCE d’OLIVIER NOURISSON.

Découvertes // Discoveries

In Progress // Textes & Contextes // 25 octobre 2013

150 ans après l’abolition de l’esclavage aux États-Unis, l’expérience afro-américaine demeure reléguée aux marges de l’Histoire. Comment et pourquoi la culture dominante poursuit-elle le blanchiment du passé, sa révision dans le but d’exclure les noirs du récit historique et de nier les racines africaines de la république ? Pour répondre à ces questions, le journaliste BRIAN PALMER et l’éditrice ERIN HOLLAWAY PALMER, sa femme, ont déménagé en Virginie – dans l’une des 13 premières colonies anglaises, siège de la Capitale de la Confédération pendant la Guerre Civile, un lieu avec lequel Brian entretient des liens personnels profonds – afin d’y réaliser un documentaire éclairant quelques pans d’une histoire occultée.
//
One hundred and fifty years after the abolition of slavery in the United States, the African American experience is still consigned to the margins of American history. How and why does the dominant culture continue to whitewash the past, revising the historical narrative to exclude black people and deny the dark roots of the republic? Journalist BRIAN PALMER and his wife, ERIN HOLLAWAY PALMER, an editor, moved to Virginia – one of the original 13 English colonies, the capital of the Confederacy during the Civil War, and a place with deep personal connections for Brian – to make a documentary that brings some of this history to light.

La ville abandonnée // The Abandoned City

In Progress // Textes & Contextes // 27 janvier 2013

LA VILLE ABANDONNÉE // THE ABANDONED CITY est un workshop de PHILIPPE RAHMY publié en exclusivité sur D-Fiction et qui permettra à son auteur d’établir – à travers 15 voyages pour 15 textes écrits sur le vif – une cartographie du friable, du périmé, du déjeté, qui se superposera à l’inventaire objectif et comptable des mappemondes.

Let England shake : the politics of the August Riots

Premier épisode du workshop BLOODY WINTER/L’HIVER SANGLANT proposé par D-Fiction sur le thème de l’émeute et de la publication exclusive du journal de travail de MARK FEATHERSTONE, chercheur en sociologie urbaine et maître de conférence à l’université de Keele à Manchester.

Let England shake : Reasoning Riots in the English Context

Deuxième & troisième épisode du workshop BLOODY WINTER/L’HIVER SANGLANT proposé par D-Fiction sur le thème de l’émeute et de la publication exclusive du journal de travail de MARK FEATHERSTONE, chercheur en sociologie urbaine et maître de conférence à l’université de Keele à Manchester : l’absence totale de positionnement critique des médias populaires britanniques, après les événements, est le fruit d’un long pourrissement.

Let England shake : The Rioter as Lumpenproletarian

Quatrième épisode du workshop BLOODY WINTER/L’HIVER SANGLANT proposé par D-Fiction sur le thème de l’émeute et de la publication exclusive du journal de travail de MARK FEATHERSTONE : le concept de Big Society lancé par James Cameron incarne l’irresponsabilité sociale et politique d’un gouvernement au service des plus puissants.

Let england shake : The Looter as Desiring Machine

Mark Featherstone // 15 janvier 2012

Cinquième épisode du workshop BLOODY WINTER/L’HIVER SANGLANT proposé par D-Fiction sur le thème de l’émeute et de la publication exclusive du journal de travail de MARK FEATHERSTONE : dans sa manière de consommer, le pillard perturbe le métabolisme du capitalisme. Il se fixe au système et le saigne comme un vampire – un vampire lié à un système lui-même vampirique. Différents commentateurs de droite en Grande-Bretagne expliquent à quel point les pique-assiettes sont intolérables pour la société. La vérité est que le pique-assiette est un révolutionnaire silencieux qui s’ignore…

Let england shake : The Sick Society

Sixième épisode du workshop BLOODY WINTER/L’HIVER SANGLANT proposé par D-Fiction sur le thème de l’émeute et de la publication exclusive du journal de travail de MARK FEATHERSTONE : l’idée qu’un groupe d’enfants puisse rechercher un peu d’appartenance dans l’espace aride de la banlieue est typiquement perçu comme relevant d’un comportement antisocial. En revanche, le banlieusard « atomisé » qui vit au coeur de cette dernière et ne peut communiquer avec les autres est, lui, pleinement social. L’ironie est évidente. Et c’est précisément parce que tout cela est évident que le spectacle des émeutes était si important dès les premiers jours du mois d’août 2011. Le spectacle était absolument nécessaire au maintien de l’ordre social…

Let England Shake : Rats and other Vermin, the Pathological Other

Huitième épisode du workshop BLOODY WINTER/L’HIVER SANGLANT proposé par D-Fiction sur le thème de l’émeute et de la publication exclusive du journal de travail de MARK FEATHERSTONE : de la société du spectacle de GUY DEBORD à l’hyper réalité de JEAN BAUDRILLARD. Comment les émeutes et les pillages ont été transformés en événement médiatique dévoré goulûment par la société comme les pillards consommèrent la rue anglaise. Ce spectacle des émeutes, presque cinématographique dans sa portée apocalyptique a pu rappelé le scénario des films de zombies tels que « 28 jours plus tard », où la société s’effondre dans un carnaval de violence et de consommation.