Systole / Diastole

« Il y aussi des petites mains qui envoient les signaux électriques » : 2e épisode du workshop ESPACES HOSPITALIERS de LAURENCE DE LA FUENTE et de BRUNO LAHONTÂA.

Interfaces de l’intime

Carnet de bord // Isabelle Rozenbaum // 27 février 2017

« Art de l’intime : du corps spectral », un texte d’ISABELLE ROZENBAUM sur sa démarche artistique en photographie et en vidéo, publié dans INTERFACES DE L’INTIME (MSHA, 2016).

Conversation avec Catherine Perret

CATHERINE PERRET s’entretient avec HÉLÈNE CLEMENTE sur son dernier essai, L’ENSEIGNEMENT DE LA TORTURE : RÉFLEXIONS SUR JEAN AMÉRY (Le Seuil, 2013).

Les Corps culinaires, version print !

Carnet de bord // 30 mai 2013

Après une publication en eBook en 2011, LES CORPS CULINAIRES sortent aujourd’hui aux Éditions D-Fiction en version papier, dans une édition bilingue, française et anglaise. LES CORPS CULINAIRES / THE CULINARY BODY retrace le parcours de la photographe et vidéaste ISABELLE ROZENBAUM. Nous le présentons ici à travers une vidéo.

L’utopie médicale de la réanimation des corps (XIXe-XXIe siècles)

En revues // 1 novembre 2012

Les utopies semblent tracer les asymptotes des mouvements « optimistes » de l’histoire. Elles témoignent souvent de tentatives de réaliser des espérances bâties sur les fondations encore chancelantes de « nouveaux mondes » rêvés par des acteurs optimistes et volontaires. Il en va souvent ainsi dans le domaine des savoirs scientifiques et médicaux comme nous l’expliquent VINCENT BARRAS & FRANCESCO PANESE dans cet article publié par la revue MOUVEMENTS.

Réanimation de Cécile Guilbert

In Progress // Making-of // 5 septembre 2012

CÉCILE GUILBERT nous présente ici le making-of de son dernier livre (Grasset, 2012) : une fiction entre le récit et le roman, entre la vie et la mort, entre le sommeil et l’éveil, un livre « miraculeux ».

Inédit : Edgar Berg – Diptyque

Mathieu Larnaudie // 1 décembre 2011

« Ton corps, nous le savons bien, et la position et la situation et la présentation de ton corps, Ed, la disposition de ton corps à cet instant précis qui n’est pas celui de ta mort, ni même celui de la découverte et de l’interrogation nécessaire qui succèdent à celui de ta mort, Ed, mais qui est l’instant où la découverte de ton corps est entérinée, classée, devenue phénomène (…) ». Par MATHIEU LARNAUDIE