Storytelling v/s Littérature : toute une histoire

Caroline Hoctan // Noli me legere // 5 novembre 2018

En ces temps de sidération et au regard des perspectives que nous offre la fiction par rapport à la réalité, voici quelques citations pour nous aider à faire les bons choix ou, tout simplement, nous inspirer face à cette prose uniforme que produisent tous ceux qui s’y consacrent tant sans le savoir…

[carnets de murs]

In Progress // Making-of // 1 novembre 2018

À l’occasion de la publication de son nouveau livre, [CARNETS DE MURS] (Lanskine, 2018), EMMANUÈLE JAWAD nous en donne ici le making-of.

Fin et ce qui s’ensuit

« Le nom se perdra, Confusion, dans la confusion même, ce que ne savent pas les plaques. » : 11e épisode du workshop POUR UN AUTRE CAHIER de DENIS FERDINANDE.

«  »

« Et s’il n’est rien, pas le moindre objet qui puisse en tenir lieu, et si ce rien ne signe pas l’arrêt de mort sur l’instant du livre, il y aura toujours sa possible poursuite fût-ce dans le délitement même… » : 10e épisode du workshop POUR UN AUTRE CAHIER de DENIS FERDINANDE.

J’allais oublier…

« J’allais oublier — ce qui ne s’oublie pas : Nighthawks, il se peut que je sois doublé dans le feu de l’écriture si celle-ci s’ébruite… » : 9e épisode du workshop POUR UN AUTRE CAHIER de DENIS FERDINANDE.

La Lettre

« …le manuscrit et ses notes en feuillets par centaines, sur le sol, même, qu’il a cessé d’éviter, parmi divers cendriers, son pas parfois les déchire… » : 6e épisode du workshop POUR UN AUTRE CAHIER de DENIS FERDINANDE.

Drame

« Et la voix, cette voix revenue de loin, douloureuse, d’une certaine puissance toutefois, se perdant dans la fiction de l’If : If ou l’amour en allé, que serait-ce ? » : 5e épisode du workshop POUR UN AUTRE CAHIER de DENIS FERDINANDE.

En vigilance extérieure

In Progress // Making-of // 2 janvier 2017

À l’occasion de la publication de son nouveau livre, EN VIGILANCE EXTÉRIEURE (Lanskine, 2016), EMMANUÈLE JAWAD nous en donne ici le making-of.

Conversation avec Kaoutar Harchi

Conversations & Entretiens // In Progress // 13 décembre 2016

KAOUTAR HARCHI s’entretient avec CAROLINE HOCTAN à propos de son essai : JE N’AI QU’UNE LANGUE, CE N’EST PAS LA MIENNE (Fayard, 2016).

La disparition

« Destruction de la bande affectant l’intégrité de l’enregistrement tout comme le fil de l’écoute, il y aura part manquante, et peut-être cela tient-il lieu de drame » : 4e épisode du workshop POUR UN AUTRE CAHIER de DENIS FERDINANDE.