Entretien avec Léo Strintz

Conversations & Entretiens // In Progress // 16 novembre 2020

« Ce n’est pas parce que l’on hérite de quelque chose que c’est vrai : c’est parce qu’on le transforme. Tout ce qui permet de rapprocher la matière de la pensée, est une façon de quitter le faux pour le vrai. Je ne sais pas si c’est ce que je pense – mais c’est ce que Brandon Marsac sait. » : entretien avec LÉO STRINTZ sur son premier roman, sans nul doute le roman le plus magistral de l’année : L’EMPIRE ET L’ABSENCE (Inculte, 2020).

Derrière l’Empire

Correspondances // Xavier Boissel // 5 novembre 2020

La rentrée dite « littéraire » et son cortège de médiocrités, une fois de plus, ne nous auront pas épargnés. Dans cet océan de nullités, au demeurant, quelques parutions émergent. L’une d’elles, L’EMPIRE ET L’ABSENCE (Inculte, 2020), un premier roman époustouflant de LÉO STRINTZ, a retenu notre attention. Coup d’essai, coup de maître. Retour sur cette œuvre magistrale par XAVIER BOISSEL.

La littérature est morte ? Vive la littérature !

In Progress // Opinions & Positions // 25 octobre 2020

Si nous partageons certains des constats de BAPTISTE DERICQUEBOURG dans LE DEUIL DE LA LITTÉRATURE (Allia, 2020), nous ressortons de cette lecture quelque peu mitigés à la manière dont MAX VINCENT s’en explique dans ce compte-rendu exhaustif et critique.

Coup double pour J.-P. Manchette

Retour avec Xavier Boissel sur l’œuvre majeure de JEAN-PATRICK MANCHETTE en compagnie de Doug Headline, Gilles Magniont, Jeanne Guyon, Nicolas Le Flahec qui ont établi sa correspondance – LETTRES DU MAUVAIS TEMPS (La Table ronde, 2020) – et Frédéric Brument, éditeur de ses chroniques ciné, LES YEUX DE LA MOMIE (Wombat, 2020), qui nous font l’honneur de revenir sur un des plus grands auteurs français du XXe siècle dont ils ont été les témoins ou les lecteurs privilégiés.

Coronavirus, mon amour

Caroline Hoctan // Noli me legere // 5 avril 2020

Contre les « journaux de confinement » aussi « liitéraro-débilitants » que contre-productifs de certain(e)s, tenons-nous plutôt prêts, en tant qu’auteurs, à saisir la véritable autopoïèse planétaire qui est en train d’advenir, par C. HOCTAN.

Storytelling v/s Littérature : toute une histoire

Caroline Hoctan // Noli me legere // 7 novembre 2019

En ces temps de sidération et au regard des perspectives que nous offre la fiction par rapport à la réalité, voici quelques citations pour nous aider à faire les bons choix ou, tout simplement, nous inspirer face à cette prose uniforme que produisent tous ceux qui s’y consacrent tant sans le savoir…

Portraits de Fiction : Présentation

Dans le cadre des publications produites par D-Fiction, ISABELLE ROZENBAUM réalise les portraits vidéo originaux d’auteurs invités par le collectif.

Le choc des métropoles

36 ans après sa parution aux États-Unis (1982), TOUT CE QUI EST SOLIDE SE VOLATILISE, le maître-essai de MARSHALL BERMAN, est enfin publié en langue française (Entremonde, 2018) : une correspondance de XAVIER BOISSEL.

2646

« Il cherche le coffret. Non pas : un coffret, comme il saurait y en avoir cent, mais le [je souligne] coffret, tel une fois encore qu’il apparut en rêve, et d’une contenance quant à laquelle rien ne se sait » : 12e épisode du workshop POUR UN AUTRE CAHIER de DENIS FERDINANDE.

AutoAuschwitz

« Nous étions amples, confus, blêmes, immenses, nous vautrant comme des porcs dans la boue des peurs. » : un texte du brésilien FELIPE FRANCO MUNHOZ qui nous revient en ces temps de résurgence sombre, traduit en français par STÉPHANE CHAO.