Feuilleté de mots aux câpres et citron confit

Téléchargez gracieusement FEUILLETÉ DE MOTS AUX CÂPRES ET CITRON CONFITS d’ANTOINE DUFEU et CAROLINE HOCTAN :

Voici un texte rédigé exclusivement à partir de cut up prélevés dans plus d’une trentaine de titres publiés par les Éditions MIX. et sans autre ajout d’écriture de notre part, sinon de quelques ponctuations mineures. Ce qu’on nomme plus précisément un « centon », à savoir comme le définit Wikipedia, « une oeuvre littéraire constituée d’éléments repris à une ou plusieurs autres, et réarrangés de manière à former un texte différent ». L’ensemble de ces fragments, lesquels sont organisés en vue de produire, donc, une création indépendante des oeuvres achevées dont ils ont été extraits, respecte autant faire se peut la mise en forme des ouvrages d’origine. Notre idée était, d’une part, d’illustrer un catalogue d’éditeur autrement que par la citation anthologique et, d’autre part, nous inspirant de l’esprit de la maison fortement créatif et réflexif, de produire – à partir de ce catalogue même – une création hors norme (ni poésie, ni essai, ni fiction, etc.) afin d’obtenir un résultat textuel se nourrissant de ces domaines tout en les dépassant et les outrepassant au sens « poïétique » du terme. En effet, la poïétique comme faisance de l’oeuvre d’art à venir permet de saisir les potentialités inscrites dans des créations achevées et d’élaborer à partir d’elles une création nouvelle. Autrement dit, en repartant exclusivement de ces extraits et cherchant à les organiser pour leur donner un sens sans signification ou bien un non-sens significatif, nous n’avons pas transformé en tant que tel leur sens d’origine ; nous avons simplement révélé leur autre sens, implicite et caché, dans les oeuvres qui les contiennent… Notre objectif a donc été double : aborder le catalogue d’un éditeur sans passer par la production du sempiternel discours de présentation et du compte rendu de lecture et créer un texte autonome, se suffisant à lui-même, engendrant sa propre esthétique, son propre univers bien que découlant directement des oeuvres publiées par l’éditeur en question, sujet de notre entretien. Il faut donc lire cet agencement de cut up comme la réappropriation de voix émises par ailleurs, comme le recyclage d’écritures préexistantes outre part aimerions-nous dire, et qui, reconsidérées dans le cadre de cet exercice, prennent la forme d’une sorte de compilation littéraire d’un nouveau genre à la manière dont nous évoquerions une compilation musicale aux nappes magnétiques et aux sonorités éclectiques telles que peuvent en produire certains DJ passés maîtres du panachage, de la fusion, du miscellanées et du mixage… L’effet recherché est celui d’un texte tonal comme on parlerait d’harmonie tonale où le jeu d’assonance/consonance donnerait à la lecture de ce « feuilleté » une dimension tout à la fois énigmatique et clairvoyante.

eBook © Antoine Dufeu & Caroline Hoctan – Photographies © DR