Cinémalveillance

Opinions & Positions // 2 octobre 2012

Une arme sert à descendre l’ennemi ; et les caméras, parallèles au revolver, sont elles aussi dirigées vers le bas : elles accompagnent, précèdent ou suivent, le mouvement du revolver – sa menace. Dans ses différentes possibilités (suivre ou précéder la destruction) se joue une morale du cinéma. Une analyse exclusive de FRÉDÉRIC NEYRAT pour D-Fiction.