Way Out

Mon travail est comme un virus que j’inocule pour générer des anticorps. (Joan Fontcuberta)

À partir de zones blanches, de squats, ou encore dans des déchetteries publiques, j’ai réalisé Way Out avec la nécessité de provoquer un télescopage critique entre, d’une part, la culture de consommation de notre quotidien qui entraîne l’abandon, la dégradation, la destruction de l’environnement, et d’autre part, la culture humaniste qui façonne les sociétés à travers la présence d’œuvres de l’esprit, philosophiques ou littéraires, dans ces mêmes lieux.

Cette série appartient au projet État de Veille qui propose une traversée des différents plans de notre réalité.
Texte & Photographies © Isabelle Rozenbaum